Devenir membre Dons
hebergment

Hébergement

Fonctionnement du foyer

Le foyer accueille des femmes victimes de traite (prostitution forcée, exploitation de la force de travail dans la restauration, la construction, l’agriculture, l’économie domestique, etc. activités illicites forcées ou trafic d’organes).

Le foyer est constitué de chambres doubles et individuelles et de 2 salles de bains. Une cuisine équipée, une grande salle à manger et un salon composent les espaces communs. En outre, une buanderie est mise à disposition. Les bureaux des professionnels sont situés dans la même maison. Pour les entretiens, un bureau, situé dans l’immeuble situé à côté du foyer est à disposition.

Le foyer est un espace visible et identifié avec des règles garantissant la sécurité des victimes. Du personnel qualifié est présent 24h/24h.

Toute personne accueillie s’engage à suivre les règles du foyer et participe activement à la vie communautaire.

L’accompagnement des personnes hébergées se déroule en 3 phases : rétablissement ; réinsertion sociale et professionnelle et intégration. La durée de l’hébergement  est prévue pour 6 mois. Une prolongation de séjour peut être évaluée individuellement sur la base de l’évolution du processus d’intégration.

Si la structure est complète, les victimes sont référées vers les structures d’hébergement existantes et disponibles. ASTREE se charge du suivi et de la prise en charge de ces personnes, femmes et hommes , en ambulatoire.

Appartements de transition

Depuis 2019 ASTREE met à disposition des victimes de traite 3 appartements de transition avec 4 places d’hébergement. Les objectifs du séjour en appartement de transition sont de favoriser l’autonomisation progressive des résidentes, désengorger la sortie du foyer d’ASTREE et proposer une solution d’hébergement supplémentaire

76
victimes hébergées entre 2015 et 2019

Règles de vie et sécurité

La vie en foyer est basée sur le respect mutuel, la tranquillité et la participation à la vie communautaire. Les résidentes sont responsables de l’entretien de leur chambre, participent aux tâches ménagères et à la préparation des repas. Les repas sont pris en commun à la salle à manger. Les visites familiales ou amicales sont autorisées dans les locaux communs dans le respect des règles établies.

Un concept de sécurité spécifique a été développé avec des règles de sécurité, un dispositif de caméras et un système de contact direct avec la police.

Concernant les sorties des résidentes à l’exterieur, ASTREE définit des phases pour assurer l’autonomisation progressive des résidentes et garantit la mise en œuvre de ces étapes.