Hébergement

Fonctionnement du foyer

Le foyer accueille les femmes victimes de toutes forme de traite (prostitution forcée, mariage forcé, esclaves domestiques ou trafic d’organes) seules ou accompagnées de leurs enfants.

A l’exception de l’hébergement qui sera référé vers d’autres structures, les hommes victimes de traite bénéficieront de la même prise en charge.

Le foyer bénéficie de 5 grandes chambres à coucher équipées de 2 lits chacune et de 2 salles de bains. Les espaces communs sont constitués d’une cuisine équipée, d’une grande salle à manger et d’un salon. En outre, une buanderie est mise à disposition. Des espaces de jeux pour les enfants ainsi que un lieu de consultation à bas-seuil pour la détection des victimes sont aussi prévus. Les bureaux de la structure sont situés dans le même bâtiment. Au rez-de-chaussée un espace d’accueil est agencés pour accueillir les bénéficiaires des activités d’ASTREE.. Le foyer est un espace visible et identifié avec des règles garantissant la sécurité. Du personnel qualifié est présent 24h/24h.

Toute personne accueillie doit accepter de suivre les règles de vie en foyer et de participer à la vie communautaire.

Le projet d’accueil se déroule en 3 phases : délai de réflexion ; réinsertion sociale et professionnelle et intégration. L’accueil en foyer est d’une durée de 6 mois maximum. Une prolongation de l’accueil peut être évaluée individuellement, sur la base de l’évolution du processus d’intégration.

Règles de vie et sécurité

La vie en foyer est basée sur le respect mutuel, la tranquillité et la coopération à la vie communautaire. Les pensionnaires sont responsables de l’entretien de leur chambre, participent aux tâches ménagères et à la préparation des repas. Les repas sont, en règle générale, pris en commun à la salle à manger. Les visites des familles ou des ami(e)s sont autorisées dans les locaux communs dans le respect des règles établies. 

Un concept de sécurité spécifique est développé en collaboration avec les services compétents. De manière générale, des règles de sécurité sont définies et un système de contact direct avec la Police est mis en place. En outre, le bâtiment est doté d’un système de caméras ainsi que d’autres dispositifs de sécurité spécifiques.

Collaborations avec d’autres structures

Si la structure est complète, les victimes sont référées vers les structures d’hébergement existantes et disponibles. La structure reste chargée du suivi et de la prise en charge de ces personnes.

French